Les troubles de l’érection

La dysfonction érectile (ou le trouble de l’érection) est l’incapacité permanente ou régulière à obtenir et/ou maintenir une érection suffisante pour l’accomplissement d’un rapport sexuel complet depuis au moins trois mois (mais bien entendu, vous n’êtes pas dispensés de consulter bien avant).

Malheureusement, beaucoup d’hommes n’osent pas consulter, car c’est toujours un sujet extrêmement tabou. Que ce soit l’homme ou le médecin, chacun attend que l’autre lui en parle d’abord. Pourtant, c’est un sujet très important à aborder, et dépasse largement le trouble en lui-même. En effet, il faut savoir que les troubles de l’érection ne sont très souvent que le premier symptôme d’une maladie pouvant être grave. Il s’agit réellement d’un vrai problème médical, de santé. Contrairement à certains clichés, la dysfonction érectile n’est que très rarement d’origine psychologique. Un homme qui en souffre doit donc apprendre à déculpabiliser, mais aussi prendre son problème comme ce qu’il est vraiment : un problème de santé.

Malgré tout, il est effectivement possible que dans certains cas, le trouble de l’érection soit d’origine psychologique (on dit alors que le trouble est d’origine psychogène). Ces cas sont bien plus compliqués à traiter de par leur nature et les solutions classiques ne sont pas vraiment adaptées, le traitement passe généralement par un travail sur soi.

Quelle est l’origine de la dysfonction érectile ?

Comme nous vous l’avons expliqué en introduction, la dysfonction érectile n’est pas seulement d’origine psychologique comme le voudraient certains clichés, elle est en fait majoritairement d’origine organique, c’est-à-dire qu’elle découle d’un problème de santé dégradant les vaisseaux au niveau du pénis par exemple. Cette petite rubrique n’a pas pour but de citer tous les problèmes (vous pouvez consulter les articles dédiés à chaque catégorie de trouble), mais de vous en donner un aperçu afin de mieux comprendre les facteurs.

Troubles organiques :

Voici donc le gros du sujet, les troubles organiques sont la principale cause des troubles de l’érection et comme vous le verrez, les facteurs peuvent être relativement nombreux. Le traitement passe généralement par une prise d’un traitement contre les troubles érectiles comme le Viagra, le Cialis, ou le Levitra.

  • Vieillissement : Le vieillissement naturel provoque une dysfonction érectile chez au moins 30 % des hommes âgés de plus de 50 ans. Avec le vieillissement, toutes les fonctions sexuelles peuvent commencer à décliner et la dysfonction érectile n’est pas le seul problème sexuel qu'un homme âgé peut rencontrer. Il peut par exemple souffrir de troubles du désir ou de l’excitation, demandant à être stimulé bien plus longtemps et de manière bien plus intensive pour conserver son érection.
  • Maladies : De nombreuses maladies et problèmes de santé peuvent déclencher une dysfonction érectile. Pour en citer quelques-unes, vous avez le diabète, les maladies vasculaires, etc. Tout problème de santé ou maladie ayant un impact négatif sur le système vasculaire peut effectivement déclencher une dysfonction érectile à cause des effets néfastes sur les petits vaisseaux du pénis qui sont souvent touchés les premiers. Les maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson, Alzheimer et d'autres déclenchent parfois aussi une dysfonction érectile.
  • Traumatismes et opérations : Des blessures graves ayant pour origine un accident de voiture ou une chute par exemple, avec fracture du bassin, dommages à l'urètre, traumatismes de la moelle épinière, du périnée, etc, peuvent conduire à des troubles de l'érection à cause des lésions dans la zone génitale. Certaines opérations chirurgicales proches de la région génitale (de la vessie, du rectum, etc), peuvent également être la cause d’une dysfonction érectile à cause des lésions de l’opération en elle-même, tandis que certaines opérations très lourdes comme une prostatectomie déclenchent d’office des troubles de l’érection.

Troubles psychogènes :

Pour finir, les troubles qui sont d’origines psychologiques. Bien plus compliqués à gérer car le trouble de chaque homme peut avoir une origine très variée, à facteurs multiples. De manière générale, ces troubles se déclenchent à cause de deux facteurs principaux.

  • Peur et stress : Ce sont les principales origines des troubles de l'érection d'origine psychogène. L'homme craint généralement de ne pas pouvoir retenir son éjaculation assez longtemps, craint de ne pas avoir une érection assez dure, craint de ne pas arriver à donner de plaisir à sa partenaire sexuelle, de ne pas être assez performant, etc.
  • Relations du couple : Des relations compliquées en ménage peuvent également provoquer des troubles de l'érection. Des conflits fréquents, la routine, et d’autres ennuis du quotidien en couple peuvent profondément perturber l’homme.

La consultation

Malgré la gêne que vous pourriez ressentir, il est très important d’en parler à votre médecin dès lors que ce qui vous semble être une panne se répète un peu trop régulièrement. Pour autant, il ne faut pas dramatiser et une simple panne peut rester ce qu’elle est, une panne occasionnelle qui peut arriver à tous les hommes. Un peu trop de fatigue, de stress, de préoccupations, une consommation d’alcool abusive, il est normal de ne pas toujours avoir la tête à la sexualité ou alors d’être indisposé temporairement.

Malgré tout, si les troubles sont fréquents alors qu’il ne vous semble pas être plus perturbé que ça, que vous ressentez l’envie et l’excitation mais que l’érection ne vient pas, et ce, un peu trop souvent, il pourrait être bon de consulter. Il est déconseillé d’attendre si cela fait déjà au moins trois mois que les pannes se répètent. Les troubles de l’érection étant majoritairement causés par un problème de santé, il est important de consulter votre médecin afin d’en avoir le cœur net. Une prise en charge rapide aidera à limiter les dégâts sur votre fonction érectile.

Alors évidemment, en parler n’est pas chose facile à cause de la gêne et de la honte qu’on peut ressentir, mais c’est indispensable pour avancer et faire prendre en charge votre problème, tout en commençant à traiter celui qui l’a déclenché.

Se résigner à une sexualité diminuée ou à une sexualité inexistante par peur de la consultation est totalement contre-productif, ce n’est pas un problème qui se résorbera de lui-même. Il faut aussi se dire que c’est un problème qui devient de plus en plus fréquent avec le vieillissement de la population et notre mode de vie, et votre médecin en aura vu passer beaucoup d’autres avant vous. De plus, il n’est pas là pour vous rabaisser.

droit d'auteur © 2015 - 2018. tous droits réservés. Toute reproduction est strictement interdite. Le site, son nom de domaine et le contenu du site appartiennent à leurs propriétaires légaux. Toute reproduction, partielle ou totale, mais aussi, toute utilisation non autorisée, sont interdites.